HKTDC    Cathay Pacific Airways    French Chamber of Commerce and Industry in Hong Kong    Discover Hong Kong    HKETO Brussels    Invest Hong Kong    BUSINESS FRANCE    BNP Paribas    Bruno BÉDARIDE NOTAIRE    GIL Syndicat du Luminaire     ISEP Institut Supérieur d'Électronique de Paris    RINCK    Vinci Construction Grands Projets    AB INITIO    ADVENTION BUSINESS PARTNERS    Artélie Conseil    ASIAINSPECTION HUB2ASIA    Bryan Cave    CABINET HUGON    CREDIA    DYArchitectes    Edeline Design    ESI-France    EUROMIP    Grospiron International    Harris Corporate Solutions    ICA International Cargo Affrètement    IDEAL Environnement    iDealwine.com    IN UP    IRG Fang France    Jin Diane Real Estate    MacAuto    PANAMASIA Financial Services    RSA Crowe Horwath    SURYS    Thomas, Mayer & Associés    TRADE EVENTS SOLUTIONS    YBL Consulting

PPR s'offre un joaillier chinois – Source : L'Expansion.com avec AFP

Le groupe français annonce avoir acquis « une participation majoritaire » dans le joaillier Qeelin, l’une des marques montantes de la joaillerie chinoise, qui a déjà son adresse à Paris.

LUXE – François-Henri Pinault a indiqué avoir « de grandes ambitions pour Qeelin », lancée en 2004 par le designer chinois de Hong Kong, Dennis Chan, et le Français Guillaume Brochard.
REUTERS/Eric Gaillard

Le groupe français PPR a annoncé dimanche soir avoir acquis « une participation majoritaire » dans le joaillier Qeelin, l’une des marques montantes de la joaillerie chinoise, qui dispose notamment d’une boutique à Paris.

PPR n’a précisé ni la part exacte du capital acquise ni le montant de la transaction, qui « devrait être finalisée en janvier 2013 », selon un communiqué du groupe.

Son PDG François-Henri Pinault a indiqué avoir « de grandes ambitions pour Qeelin », lancée en 2004 par le designer chinois de Hong Kong, Dennis Chan, et le Français Guillaume Brochard, qui resteront tous deux au capital et aux commandes.

Qeelin est le premier joaillier de luxe chinois à avoir ouvert des points de vente en Europe et au Japon. Il compte 14 boutiques (7 en Chine continentale, 4 à Hong Kong, deux à Londres et une à Paris) et est aussi distribué dans quelques boutiques multimarques à la mode comme Colette à Paris et Restir à Tokyo.

« La marque traduit à la perfection une inspiration chinoise dans des créations de joaillerie contemporaine et bénéficie d’un fort potentiel de croissance, en Chine et au-delà », a estimé M. Pinault.

Se renforcer dans la joaillerie et en Chine

Cette acquisition permet à PPR à la fois de se renforcer dans le secteur de la joaillerie – où il détient déjà Boucheron dans le segment de la haute joaillerie -, et sur le marché chinois, où la consommation de produits de luxe explose.

La gamme de Qeelin va de 2.000 à 30.000 euros. La marque est notamment connue pour sa collection « Bo Bo » déclinant le thème du panda.

PPR compte permettre à Qeelin de croître avec de nouvelles boutiques en Chine continentale et à Hong Kong, et Guillaume Brochard voit dans PPR « le partenaire idéal » pour parvenir à « une nouvelle étape dans son développement », selon le communiqué. Basée à Hong Kong, Qeelin emploie 50 personnes dans le monde.

La marque, lancée en 2004 lors du Festival de Cannes, a ouvert une boutique à Paris en 2007 au Palais-Royal. Sa clientèle est aux trois-quarts asiatique.

PPR se recentre depuis plusieurs années sur le luxe (Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Balenciaga, Brioni, Boucheron…) et le sport-lifestyle, autour de Puma, qui pesaient 12,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011. Il se désengage peu à peu de la distribution.

Source : L’Expansion