HKTDC    Cathay Pacific Airways    French Chamber of Commerce and Industry in Hong Kong    Discover Hong Kong    HKETO Brussels    Invest Hong Kong    BUSINESS FRANCE    BNP Paribas    Bruno BÉDARIDE NOTAIRE    GIL Syndicat du Luminaire     ISEP Institut Supérieur d'Électronique de Paris    RINCK    Vinci Construction Grands Projets    AB INITIO    ADVENTION BUSINESS PARTNERS    Artélie Conseil    ASIAINSPECTION HUB2ASIA    Bryan Cave    CABINET HUGON    CREDIA    DYArchitectes    Edeline Design    ESI-France    EUROMIP    Grospiron International    Harris Corporate Solutions    ICA International Cargo Affrètement    IDEAL Environnement    iDealwine.com    IN UP    IRG Fang France    Jin Diane Real Estate    MacAuto    PANAMASIA Financial Services    RSA Crowe Horwath    SURYS    Thomas, Mayer & Associés    TRADE EVENTS SOLUTIONS    YBL Consulting

POUR BIEN PREPARER VOTRE NOUVEL AN CHINOIS

Dans quelques jours débute à Hong Kong, qui vit au rythme des fêtes chinoises et occidentales, le plus grand mouvement de population du monde.

Le « Chunyun » est cette transhumance annuelle qui permet aux familles éparpillées à Hong Kong, en Chine continentale mais aussi aux chinois vivant à l’étranger de se réunir en famille pour diner ensemble au moment du Nouvel An chinois (le jeudi 19 Février selon le calendrier lunaire chinois) et fêter cette année la chèvre.

Au menu traditionnel de ce diner, pas de chèvre!  Du poulet, du porc et du canard. Mais aussi un « hot pot » (fondue chinoise) symbole de prospérité et du poisson que l’on ne mange pas intentionnellement en totalité pour en garder un peu; « nian nian you yu » (il reste du poisson car l’année est prospère).
On sert  aussi un légume, sorte d’algue de couleur noire ayant l’apparence de vermicelle, dénommé « fat choy » (que l’on traduira par prospérité). De là vient pour partie l’expression « Kung Hey Fat Choy » que vous échangez lors de la soirée du Nouvel An chinois de l’Association France Hong Kong; cette année dans le magnifique Shangri-la Hotel à Paris.

On se gave enfin d’un dessert pour que « la vie future soit douce et heureuse ». Le « Nian go », gâteau de riz parfumé au haricot rouge ou au longane fera l’affaire mais il nécessite au moins sept heures de cuisson à la vapeur!

Auparavant, vous devez entre le 23ème jour du 12ème mois du calendrier lunaire (soit le 12 Février) et le jour de l’an chinois (le 19) nettoyer votre maison de fond en comble. Ce sont « les jours pour accueillir le Printemps ».

Vous en profiterez aussi pour prendre un bain chaud afin d’avoir « le corps et l’esprit propre »!

Le lendemain, vous n’oublierez pas de faire une offrande au dieu du fourneau: « zaojun » pour que son rapport sur vos activités à l’Empereur de Jade (l’Empereur céleste) soit indulgent. Son rôle, en effet, consiste à surveiller vos faits et gestes dans la maisonnée pendant l’année lunaire.

Vous devez orner par ailleurs le fronton de votre maison ou de votre appartement de calligraphies rouges autour du mot « Fu » mis à l’envers ‘la bonne fortune arrive). Rien à voir donc avec le Docteur Fu Manchu; incarnation du mal et du péril jaune!

Accrochez à vos murs des peintures chinoises « nianhua » autour des thèmes de la santé, longévité et prospérité.

Avec votre stock de pétards et de feux d’artifices, soyez prêts pour les douze coups de minuit  à faire fuir les monstres « nian ». Ou à recevoir la visite du GIGN!

A Hong Kong, l’anniversaire de Che Kung (général de la dynastie Sung) est fêté le 2ème jour du Nouvel An chinois (le 20 Février, jour férié). Des milliers de personnes se rendent au temple Che Kung à Shatin, parce qu’il y a une roue de la fortune dans le temple. Si vous tournez trois fois la roue, cela vous porte chance.

Vous n’oublierez pas de noter dans votre « Android Note » le jour de la « bouche rouge » (21 février), celui du retour du Dieu du foyer (22 Février) et celui du Dieu de la richesse (23 Février).

Enfin, le 7ème jour de la Nouvelle année lunaire (25 Février), c’est l’Anniverssaire de l’homme.

Sachez que cette période festive s’achève le 15ème jour après le jour de l’an par la fête des lanternes qui a a ses propres coutumes. Mais ceci est une autre histoire…

NDR: la grande transhumance annuelle a fait l’objet d’une « Chronique de voyage n°6: Panda fûté »  mise en ligne sur l’ancien site internet de l’Association en  2009.

 

Posted by Yannick Vivarel