HKTDC    Cathay Pacific Airways    French Chamber of Commerce and Industry in Hong Kong    Discover Hong Kong    HKETO Brussels    Invest Hong Kong    BUSINESS FRANCE    BNP Paribas    Bruno BÉDARIDE NOTAIRE    GIL Syndicat du Luminaire     ISEP Institut Supérieur d'Électronique de Paris    RINCK    Vinci Construction Grands Projets    AB INITIO    ADVENTION BUSINESS PARTNERS    Artélie Conseil    ASIAINSPECTION HUB2ASIA    Bryan Cave    CABINET HUGON    CREDIA    DYArchitectes    Edeline Design    ESI-France    EUROMIP    Grospiron International    Harris Corporate Solutions    ICA International Cargo Affrètement    IDEAL Environnement    iDealwine.com    IN UP    IRG Fang France    Jin Diane Real Estate    MacAuto    PANAMASIA Financial Services    RSA Crowe Horwath    SURYS    Thomas, Mayer & Associés    TRADE EVENTS SOLUTIONS    YBL Consulting

La Chine va devenir d’ici 2020 le plus vaste marché au monde pour le secteur du luxe

Dans les dix ans à venir, les consommateurs chinois vont absorber quelque 44% des ventes mondiales de sacs, voitures, montres, chaussures et vêtements de luxe, affirme l’étude publiée par CLSA, le courtier spécialiste de l’Asie contrôlé par la banque d’affaires Calyon (Crédit Agricole). Le pays représente déjà 18% des ventes de Gucci, 14% de celles de Bulgari et 11% du chiffre d’affaires d’Hermès, selon l’étude. Le secteur du luxe en Chine représentait quelque 25 milliards de dollars en 2009, soit environ 10% du marché mondial, en incluant les dépenses des consommateurs à Hong Kong, Maçao et Taiwan, détaille CLSA. En tenant compte des dépenses faites par les Chinois à l’étranger, le chiffre s’élève à 15%. « Grâce à la hausse de ses revenus, la classe moyenne qui émerge aujourd’hui en Chine est en train d’adopter un niveau de vie élevé qui lui était autrefois inaccessible. Elle est aussi en train d’abandonner une culture de l’épargne pour un mode de vie dépensier » affirme l’étude, intitulée « Une plongée dans l’or, trains de vie luxueux en Chine et à Hong-Kong ». L’étude s’appuie sur une enquête auprès de 340 consommateurs et 31 gérants de boutiques de luxe dans des villes de toute la Chine, précise CLSA, indiquant que plus de la moitié des consommateurs interrogés avaient fait l’acquisition d’un produit de luxe, ou projetaient de le faire.

Source : Le Cuir – La Lettre hebdomadaire des professionnels du cuir

28 février 2011